LE BARBIER DE SEVILLE

Date : 24 juillet 2021 à 21:00

Lieu : Lac de La Magdeleine
Gujan-Mestras

Tarif : Gratuit

« Le Barbier de Séville »
Spectacle lyrique de Giaocchino Rossini (1792 – 1868)
Livret de Cesare Sterbini d’après la pièce de Beaumarchais.
Version française de Castil-Blaze, d’après Beaumarchais
Adaptation et direction musicale, Philippe Mestres
Mise en scène, Eric Martin-Bonnet

_______________________________________________________
Ce spectacle lyrique présente, dans sa version française et adaptée, l’opéra-comique
« Le Barbier de Séville».
Avec sept artistes lyriques de tout premier plan, un conteur, le choeur d’hommes des Nuits lyriques de Marmande dirigé par Marie-Claire Mestres, une mise en scène d’ Eric Martin-Bonnet et l’orchestre des Symphonistes d’Aquitaine sous la direction musicale de Philippe Mestres , il offrira au grand public de redécouvrir le plus célèbre chef-d’oeuvre de Rossini, l’une des oeuvres les plus populaires du monde de l’opéra, et de partager, dans le lieu toujours enchanteur du Lac de La Magdeleine, les aventures de Figaro, un personnage truculent et de son maître Almaviva.

Anas SEGUIN (baryton) FIGARO, barbier de Séville
David TRICOU (ténor) LE COMTE ALMAVIVA, amoureux de Rosine
Clara GUILLON (soprano) ROSINE, pupille de Bartholo
David ORTEGA (basse) BARTHOLO, docteur en médecine
Jean-Louis MELET (basse) BASILE, maître de musique de Rosine
Delphine DA PONTELLO (soprano) MARCELINE, duègne de Rosine
Olivier DELAUNAY (basse) PEDRILLE, valet du comte Almaviva
Paul REULET (Comédien) BEAUMARCHAIS
Domestiques, musiciens, soldats, un officier.

CHOEUR D’HOMMES DES NUITS LYRIQUES DE MARMANDE
Direction, Marie-Claire MESTRES

ORCHESTRE DES SYMPHONISTES D’AQUITAINE
Direction musicale, PHILIPPE MESTRES

Costumes : Maison Grout (Bordeaux)
Technique son et lumière : Société Novelty (Bordeaux)
Logistique : Municipalité de Gujan-Mestras
en partenariat avec le Casino de Gujan-Mestras
Visuel : E-Artsup Bordeaux
__________________________________________________
Le Barbier de Séville ou La précaution inutile – L’alliance parfaite de la comédie et de la musique.
Inspiré de la pièce de Beaumarchais, l’opéra-comique de Rossini est une farce exaltante et vive, innovante et pleine de finesse, d’une inventivité musicale piquante et pleine d’effronterie qui a ouvert une nouvelle voie à l’opéra italien.
Séville au 18ème siècle…Figaro, pittoresque et joyeux barbier, et son maître le Comte Almaviva, partent à la conquête de la belle Rosine qu’ils disputent au vieux barbon Bartholo, à travers de savoureux jeux de scènes, de chassés croisés, et de quiproquos qui maintiendront le public en haleine jusqu’au dénouement final…
Selon Figaro : « Quand la jeunesse et l’amour sont d’accord pour tromper un vieillard, tout ce qu’il fait pour l’empêcher peut bien s’appeler à bon droit la précaution inutile » …
C’est, ici, toute l’impertinence de la pièce de Beaumarchais que Rossini fait jaillir par sa musique exubérante où des airs de « bravoure » côtoient d’éblouissants « crescendos ». Créé à Rome il y a plus de deux siècles (1816)
« Le Barbier de Séville » triomphe aujourd’hui encore sur les scènes du monde entier.