Gilen GOICOECHEA, baryton

Né à Bilbao (Espagne), ce jeune baryton basque de nationalité française a fait ses études de chant dans la classe de Valérie Marestin au conservatoire d’Avignon. Il continue à se perfectionner auprès de différentes personnalités du monde lyrique, telles que Ludovic Tézier, Daniel Salas, Marcel Vanaud ou encore Renato Bruson.

Il fait ses débuts professionnels dans différents festivals lyriques, tels que, Le Festival Cap Opéra bouffe de Sauveterre, Le grand Festival de théâtre off d’Avignon (Juillet 2013).
Il se produit dans de nombreux spectacles avec la compagnie FORTUNATISSIMO notamment, «Le testament de monsieur Crac» Lecocq à l’opéra d’Avignon. Il intègre en Septembre 2014 la Troupe Lyrique Méditerranéenne avec laquelle il endosse les rôles de, Florestan «Véronique» Messager, Jupiter «Orphée aux enfers» Offenbach et Mercutio dans la création «Traviata ne mourra pas !» (Musique contemporaine composée par Christophe Franco).

Il obtient différents prix à plusieurs concours internationaux (Arles, Nîmes, Béziers, Bordeaux, Marmande). Il participe au concert des jeunes talents au Festiv’Arles.

Depuis 2015 il est engagé en tant que baryton supplémentaire dans les choeurs de l’opéra de Marseille et d’Avignon.
Courant 2016 il débute également une carrière de soliste.
En avril 2016 il fut invité au théâtre de l’Odéon à Marseille pour y chanter le rôle de l’assistant dans les «Trois valses» de Strauss.
En septembre 2016 il interprète les rôles de Ramiro dans «l’heure Espagnole» de Ravel, Betto dans «Gianni Schicci» (opéra de Nancy).

Il interprète en décembre 2016 Zapata dans «Le chanteur de Mexico» (opéra d’Avignon), février 2017 Trounadisse dans «Tistou les pouces verts» de Sauguet et en juin 2017 Benoit dans «La Bohème de Puccini» (opéra de Rouen).

Image(s) :

Cliquez sur une photo pour la visionner en taille normale.

  • Gilen%20goicoechea